Évaluer le niveau 1 : utiliser le plus petit nombre à gauche et le plus grand nombre à droite de l’échelle

Ce sixième article de notre série sur les bonnes pratiques de construction d'un bon questionnaire d'évaluation de niveau 1 s'intéresse à une erreur que nous rencontrons fréquemment dans les questionnaires : l'inversion de l'ordre des nombres de l'échelle de réponse. Pour des raisons que nous allons détailler ci-après, il est préférable :

Mètre 1-2-3-4-5

  • pour les échelles horizontales d'utiliser le plus petit nombre à gauche et le plus grand nombre à droite de l'échelle ;
  • pour les échelles verticales d'utiliser le plus petit nombre à l'extrémité inférieure et le plus grand nombre à l'extrémité supérieure à l'échelle.

Ainsi, parmi les (nombreux) questionnaires d'évaluation que nous avons l'occasion d'analyser (et, le cas échéant, de faire évoluer), il est fréquent que ceux-ci aient recours à une échelle "inversée", c'est-à-dire proposant un ordre décroissant de valeur des réponses, de la plus élevée à la plus faible (ex : 5, 4, 3, 2, 1), au lieu de les présenter de la plus faible à la plus élevée. Cette manière de faire est contraire à notre façon de compter et peut créer des problèmes lorsque les formés sont pressés de compléter le questionnaire et cochent par erreur les réponses situées plus à droite de l'échelle (considérant qu'il s'agit des réponses plus positives). Le risque est donc que les bons éléments de la formation soient évalués négativement, tandis que de mauvais éléments seront évalués positivement.

Il est possible également que des questionnaires proposent des échelles de réponse où le plus petit chiffre correspond à la note la plus forte et où le plus grand chiffre correspond à la note la plus faible (ex : 1 = Très satisfaisant ; 5 = Très insatisfaisant). Là encore, cette manière de faire est contre-intuitive parce que nous associons généralement un chiffre plus élevé à une valeur plus forte. Comme précédemment, le risque serait que les bons éléments de la formation soient évalués négativement et que de mauvais éléments soient évalués positivement.

De mauvaises mesures peuvent ainsi facilement conduire à des erreurs d'interprétation et, donc, à de mauvaises décisions.

N'hésitez pas à partager cet article ;-)