Exploiter les résultats des évaluations des connaissances et agir en conséquence

évaluations des connaissancesJ’ai le plaisir de vous retrouver avec le cinquième et dernier article de notre saga dédiée à l’évaluation des connaissances. Mon souhait était de vous offrir un panorama complet des bonnes pratiques sur le sujet et de vous donner les outils pour mener à bien une campagne d’évaluation des connaissances efficace. Il était nécessaire de passer au crible toutes les étapes en allant de la préparation en amont avec, l’importance de définir l’objectif et communiquer sur celui-ci, à la conception du questionnaire, avec le choix des questions et la réalisation de l’évaluation pour, enfin, arriver à ce dernier article qui devrait vous permettre de comprendre les enjeux d’une bonne exploitation des résultats et tout ce qu’il ne faut pas oublier pour garantir le succès de ce projet d’évaluation.

Les résultats seront utilisés différemment selon l’objectif de l’évaluation. Les actions engagées à la suite d’un test de positionnement par exemple ne seront pas exactement les mêmes que pour une évaluation des connaissances effectuée à la suite d’une formation.

Dans le cas d’un test de positionnement dont l’objectif principal, rappelons-le, est de faire un état des lieux des connaissances afin de créer des groupes de formation par niveau, il est primordial que les résultats obtenus donnent lieu à la constitution de groupes de participants homogènes et que ces résultats soient communiqués en amont au formateur afin que ce dernier puisse adapter son intervention au niveau des participants en face desquels il se trouve.

Dans le cas d’une évaluation des connaissances en fin de formation, et si les résultats ne correspondent pas à ce que l’on pouvait espérer, il faudra penser par exemple à mener des actions correctives au niveau du contenu de la formation, de la sélection des stagiaires, du choix du formateur ou encore des méthodes pédagogiques. Un questionnaire de satisfaction administré en même temps que votre quiz pourra vous aider à définir précisément les axes d’amélioration. Les résultats devront être communiqués aux participants, avec des corrections explicites et cela dans un objectif de renforcement des connaissances. Faut-il communiquer ces résultats aux managers ? Cela dépend de la culture de l’entreprise, d’autant que cela peut parfois être vécu par certains comme du « flicage » et que le contexte actuel nous amène de plus en plus à proposer aux salariés de devenir acteurs de leur formation. Il y a donc un cas où les résultats doivent être impérativement communiqués au manager, c’est lorsqu’il s’agit de formations « de masse » / stratégiques, décidées par l’entreprise. Dans ce cas, les résultats pourront être utilisés au cours d’entretiens managériaux, comme les entretiens annuels ou professionnels, par exemple.

Enfin, dans le cas particulier des évaluations pré- et post-formation permettant de mesurer l’évolution des connaissances, les conseils cités ci-dessus resteront valables avec toutefois une différence pour les résultats du questionnaire pré-formation. En effet, le score global pourra être communiqué au participant mais pas le détail des corrections, celui-ci sera donné à l’issue de l’évaluation post-formation pour ne pas biaiser les résultats.

J’espère que ce tour d’horizon des bonnes pratiques d’évaluation des connaissances vous aura apporté son lot de conseils pratiques et vous aidera dans vos réalisations en cours et à venir. N’hésitez pas à revenir vers notre équipe de consultants pour toutes questions, nous serons ravis de vous aider et partager avec vous notre expertise.

Julien-Berquin

Vous avez des questions et souhaitez échanger sur le sujet ?

N'hésitez pas à partager cet article ;-)