Les pratiques d’évaluation des formations des entreprises européennes (enquête de 2009)

Comme vous le savez, nous avons récemment lancé une enquête visant à identifier les pratiques d'évaluation des formations des entreprises françaises. A ce jour, plusieurs dizaines de participants, issus d'entreprises de toutes tailles et d'organismes de formation, se sont prêtés au jeu et nous les en remercions vivement ! Vous serez évidemment informés en temps et en heure des résultats et les participants ayant complété leur évaluation recevront une synthèse commentée de ceux-ci.

Des études similaires sont régulièrement menées, le plus fréquemment aux Etats-Unis, mais aussi en Europe. Le blog de la Coordination Régionale PACA de la Formation Continue dans le Supérieur a proposé une synthèse des résultats d'une étude menée en 2009 par le CEDEFOP auprès des 27 pays de l'Union Européenne. Je vous propose ci-dessous une traduction commentée de ces résultats.

L'étude a pris pour référentiel le modèle d'évaluation des formations de Kirkpatrick et se base donc sur les quatre niveaux d'évaluation suggérés par celui-ci (réactions, apprentissage, comportements, résultats). L'étude détaille précise, chiffres à l'appui, les différences de pratiques entre certains pays. Voici les points clés à retenir de l'étude :

 

  • Réactions : la mesure des réactions (aussi nommée "satisfaction") des formés à l'issue de la formation ("à chaud") est une pratique courante dans les 27 pays de l'UE, généralement formalisée à l'aide d'un questionnaire d'évaluation. Plus de la moitié des petites entreprises l'utilisent (54 %) ainsi que la majorité des plus grandes (84 %). Cela varie d'ailleurs assez peu d'un pays à l'autre.
  • Apprentissage : l'évaluation de l'apprentissage (évaluation des acquis de la formation) est également une pratique courante dans les pays de l'UE, concernant 56 % des entreprises. Les méthodes fréquemment utilisées correspondent à des épreuves pratiques (ex : simulations) ou écrites (ex : quiz).
  • Comportements : l'évaluation des comportements mis en oeuvre (suite au transfert des acquis de la formation) est une pratique à peu près aussi courante que l'évaluation de l'apprentissage d'après l'étude. D'après l'étude, cette pratique concerne 58 % des petites entreprises, 68 % des moyennes entreprises et 79 % des plus grandes entreprises.
  • Résultats : l'impact de la formation sur les résultats de l'entreprise est généralement peu développée, les responsables formation faisant souvent face à divers obstacles méthodologiques. Les résultats de l'étude montrent que, dans les 27 pays de l'UE, deux entreprises sur cinq évaluent ce niveau, généralement à l'aide d'indicateurs (par exemple, relatifs à la hausse de la production, à la réduction des délais et des déchets, etc.). Ce sont plus souvent les plus grandes entreprises qui évaluent ce quatrième niveau.

En résumé, ces résultats montrent que plus l'on progresse dans la hiérarchie des niveaux, moins fréquente est l'évaluation (même si la fréquence d'évaluation des niveaux 2 et 3 semble ici assez proche).

Aussi, il convient de relativiser l'ampleur de ces résultats. Les chiffres issus des études de ce type ont en effet parfois tendance à survaloriser les pratiques d'évaluation des formations. Le biais, dénoncé fréquemment par les chercheurs nord-américains, est la surestimation des pratiques d'évaluation par les responsables interrogés. Par exemple, ceux-ci peuvent affirmer qu'ils évaluent le transfert alors que, dans les faits, cela consiste juste en un échange (trop ?) rapide entre le salarié et son manager dans le cadre de l'entretien annuel. De ce fait, en réalité, les pratiques d'évaluation des formations sont probablement moins fréquentes que ne le laissent penser les résultats de cette étude.

C'est aussi pour cela que, pour les besoins de notre enquête, nous avons veillé à distinguer évaluation formelle et évaluation informelle. Rassurez-vous, alertés par ce biais, nous prendrons soin d'analyser avec prudence les résultats issus de l'enquête Formaeva 😉

Résultats prochainement publiés sur ce blog !

N'hésitez pas à partager cet article ;-)