Non, vous ne devez (toujours) pas utiliser des échelles de réponse paires pour évaluer vos formations

échelles de réponseEn évaluation de la formation, comme dans bien d'autres domaines, subsistent certaines croyances. Et certaines d'entre elles ont vraiment la vie dure... Elles sont profondément ancrées dans l'imaginaire des professionnels de la formation, sans que cela ne soit toujours justifié.

Il y a un peu plus de deux ans était publié sur ce blog un article recensant plusieurs bonnes pratiques pour concevoir un questionnaire d'évaluation de niveau 1 (réactions/satisfaction), parmi lesquelles figurait le fait d'utiliser des échelles avec un nombre impair de choix. Aujourd'hui, je redirige encore plusieurs de mes interlocuteurs vers cet article pour leur expliquer, arguments et chiffres à l'appui, que "Non, utiliser une échelle à 4 niveaux n'est pas une bonne pratique."

Je me demande encore souvent d'où viennent cette croyance et les craintes qui en découlent (comme le fait que tous les répondants cocheraient automatiquement le choix central pour on ne sait quelle raison...), mais je n'ai toujours pas de réponse à ce jour. Certains formateurs m'avaient bien dit qu'ils me communiqueraient des références précises à ce sujet... mais je n'ai jamais, malheureusement, rien vu venir.

Quoi qu'il en soit, je souhaitais enfoncer le clou en vous suggérant la lecture d'un article (en anglais) qui déconseille également l'utilisation d'échelles de réponse pairs (à 4 niveaux, en particulier) :

Building Better Surveys - Effective Scales

Des réponses biaisées (positivement ou négativement), des réponses moins sincères et riches... L'auteur n'est pas peu critique envers les questionnaires ayant recours à de telles échelles. Il en profite pour rappeler qu'une échelle à 5 niveaux répond à 90 % des besoins (et c'est celle que nous conseillons la plupart du temps) et dénoncer les échelles avec un nombre de choix beaucoup trop élevé (les répondants n'apprécient guère qu'on leur fasse perdre leur temps en leur laissant une trop grande marge de manoeuvre).

En résumé : utilisez des échelles impaires, à 5 ou à 7 choix de réponse, et vous obtiendrez les (vraies) réponses aux questions que vous vous posez.

N'hésitez pas à partager cet article ;-)